Qui sommes-nous ?

L’ONG Vatelot est une association sans but lucratif, fondée par les Soeurs de la Doctrine Chrétienne, agréée depuis le 22 avril 1994 comme organisation non gouvernementale par le Ministère luxembourgeois des Affaires Étrangères et de la Coopération au Développement.

 

Notre objectif

L’ONG Vatelot a pour objet la coopération au développement par des projets et programmes concernant des pays en voie de développement ou des pays accusant un besoin d’aide ou de coopération, et visant notamment le développement éducatif, social, culturel.

En outre, l’ONG Vatelot assure la formation intellectuelle, morale, religieuse et technique, ainsi que l’entretien des coopérantes qui accompagnent sur le terrain ses projets de développement.

 

Un article du Luxemburger Wort sur le travail de l’ONG Vatelot

Le conseil d’administration

• Sr Marthe SENNINGER, présidente
• Sr Danièle FALTZ, trésorière

• Sr Elisabeth BLANCHE
• Mme Daniela DA SILVA
• Sr Anne DUCHENE
• Mme Carmen EVERARD-NILLES
• M. Étienne GRIMÉE
• Sr Monique HOFFMANN
• M. Jean-Louis REUTER
• M. Raphaël WEICKMANS

Les Soeurs de la Doctrine Chrétienne

Née en Lorraine au tournant du 17e et 18e siècle comme une association de « soeurs maîtresses d’école », la Congrégation  des Sœurs de la Doctrine chrétienne est présente aujourd’hui sur quatre continents ; soeurs européennes, africaines, coréennes ou chiliennes sont engagées dans des missions éducatives, sanitaires, sociales et pastorales, avec une visée commune : le service de la VIE, « pour qu’en tous grandisse l’homme ».

 

 

 

 Jean-Baptiste Vatelot

L’ONG porte le nom du Fondateur des Soeurs de la Doctrine chrétienne.

Né en 1688, Jean-Baptiste Vatelot est prêtre du diocèse de Toul (dans l’Est de la France).

En 1717, il est chargé d’organiser l’œuvre scolaire dans son diocèse. Il se consacre surtout à la création de « petites écoles » pour les filles, jusque dans les villages les plus reculés.

Le Père Vatelot engage et forme des maîtresses d’école en vue des besoins de cette région en pleine reconstruction après la guerre de trente ans : elles font la classe, soignent les malades pauvres, rassemblent et instruisent les femmes des villages.

Soucieux de leur formation, Vatelot créé à Toul une « mère-école », une sorte d’école normale, où les sœurs se retrouvent régulièrement pour un temps de ressourcement et de recyclage.

Paysage du Toulois


Ses fondations sont toujours le fruit de la collaboration de tous les acteurs concernés : les responsables des paroisses et des villages,  les parents, les « donateurs » qui financent les écoles…

L’ONG Vatelot a voulu prendre le nom de cet homme de foi et d’action, entreprenant et endurant, sensible au scandale que représentent en son temps la négligence de l’éducation des filles et des femmes, l’abandon des campagnes et des malades pauvres – et sachant mobiliser autour de ses projets toutes les forces vives de son milieu.